Démolir un bâtiment à Lyon et dans ses alentours (69)

Quand la durée de vie d’un bâtiment atteint ses limites, il est parfois nécessaire de songer à sa démolition. La démolition d’un bâtiment peut être totale ou partielle. Une fois la méthode de démolition déterminée, il faut respecter certaines étapes. 

Les diagnostics obligatoires : termites, amiante, plomb

Avant de commencer des travaux de démolition, certains diagnostics sont obligatoires et dépendent de l’âge du bâtiment à démolir. Il est important de se rapprocher de sa mairie pour connaître ses obligations en matière de diagnostic. Nous pouvons apporter quelques précisions : 

  • Les bâtiments dont le permis de construire date d’avant 1997, doivent faire l’objet d’un diagnostic amiante et, le cas échéant, faire faire les travaux de désamiantage.
  • Les bâtiments dont le permis de construire date d’avant 1949 doivent faire l’objet d’un diagnostic au plomb (dans certains cas, ceux qui ont été construits après aussi).
  • Le diagnostic termites est réglementé par arrêté préfectoral. Lyon est concernée, ainsi Sainte Foy-Lès-Lyon et Francheville, par exemple. Dans le cas de présence de termites, les matériaux infestés doivent être incinérés sur place afin d’éviter la propagation de ces insectes.

Le permis de démolir

L’obtention du permis de démolir est dans la plupart des cas un préalable au commencement des travaux. Dans certains cas très rares, il est cependant possible de s’en passer. Le mieux est de se renseigner auprès de sa mairie avant de débuter le projet de démolition. 

Sécuriser le chantier de démolition

Ce n’est qu’une fois les diagnostics réalisés que le chantier peut se mettre en place. Et cela commence par l’aménagement d’un périmètre de sécurité et de protection de la voie publique. C’est une opération importante dans la préparation du chantier de démolition. Elle doit être menée avec le plus grand sérieux. En effet, le principal enjeu d’un chantier de démolition est d’assurer la sécurité des biens et des personnes.

Démolir un bâtiment, plusieurs méthodes

La méthode mécanique

Elle consiste à employer des engins spécialisés : pince de démolition, pelle de démolition, ou bouteur (tracteur à chenille).

La méthode manuelle

Cette méthode de déconstruction peut procéder par dérasement, méthode de démolition considérée comme étant la plus sûre. Elle consiste à démonter le bâtiment par le haut. La méthode par sapement consiste en revanche à démonter un bâtiment en commençant par le bas. Cette méthode débouche sur l’effondrement de l’immeuble.

La méthode par expansion 

Elle est employée pour une démolition partielle et elle consiste à employer un écarteur et un vérin hydraulique pour créer des fissures murales. 

La méthode par découpage

Avec une scie spécifique, au diamant ou par hydrodémolition.

La méthode par explosif

Cette méthode concerne les bâtiments de plus de 20m de haut.

Démolir pour reconstruire

Le premier enjeu de la démolition d’un bâtiment est la sécurité. Le second, la possibilité de reconstruire. Une fois le chantier de démolition achevé, le propriétaire a 10 ans pour reconstruire. Pour connaître ses droits et obligations en matière de reconstruction, il faut se reporter au code de l’urbanisme.